“Les conditions de vie se détériorent sur Terre”

C’est une rengaine connue et présentée comme une vérité indépassable : notre monde va mal, il y aurait toujours plus de misère et de pauvres. Tout cela ne serait que la conséquence du turbo-ultra-néo-libéralisme. Alors après une année 2016 plutôt morose, redonnons nous le moral en regardant ce qu’il en est vraiment.

sans-titre

Source : Banque Mondiale

sans-titre

Source : Banque Mondiale

sans-titre

Source : Banque Mondiale

sans-titre

Source : Banque Mondiale

sans-titre

Source : FAO

J’aurais pu continuer avec d’autres indicateurs mais à partir de ces 6 indicateurs nous nous rendons déjà compte que notre monde va mieux. Il suffirait même de s’attarder sur l’évolution de la pauvreté dans le monde qui est à mon sens un des indicateurs les plus révélateurs du panel ci-dessus.

La pauvreté diminue à la fois en valeur absolue et depuis 1970 en relatif ! Malgré les crises, malgré les guerres, il apparait que les conditions de vie des hommes et des femmes de cette planète s’améliorent. Oui, il reste encore près de 700M de personnes qui vivent dans une pauvreté extrême mais nous pouvons déjà être heureux que des centaines de millions aient pu sortir de cette situation.

Alors que les malthusiens prévoient tous les 10 ans la fin du monde, la pauvreté, la faim, il n’en est rien, bien au contraire. Cet argument devrait suffire à les renvoyer une bonne fois pour toutes aux oubliettes de l’Histoire. En dépit de leur pessimisme, le monde va mieux.

Ce mouvement a été porté par deux pays : la Chine et l’Inde. Il n’est pas surprenant de remarquer que le pic en valeur absolue du nombre de pauvres correspond au début des années 1970 soit la fin de l’ère maoïste. Le communisme absolu de Mao, son Grand Bond en Avant et sa Révolution Culturelle n’ont fait que plonger le peuple chinois dans la misère et la pauvreté. C’est lorsque la Chine commence peu à peu à s’ouvrir au monde et un tant soit peu à l’économie de marché, à la fin des années 1970, que son nombre de pauvres diminue.

L’Inde tarda un peu plus à s’ouvrir au monde et à libéraliser son économie. Jusqu’à la fin des années 1980, quasiment tous les secteurs de l’économie étaient nationalisés, le poids de l’Etat dans la vie économique était excessivement élevé. Ce qui devait arriver arriva comme dans tout système étatisé qui se respecte : il s’effondra du fait de ses propres contradictions. En 1991, le premier ministre de l’époque Rao engagea alors de nombreuses réformes pour réduire le poids de l’Etat et de la bureaucratie dans l’économie. En 1991 le taux de pauvreté de l’Inde était de 46%, en 1993, en 2011 celui-ci avait chuté à 21% !

Cet article est délibérément moins ambitieux que les précédents. D’une part parce que les graphiques parlent d’eux-mêmes. D’autre part parce que mon seul objectif était de montrer qu’en laissant la liberté s’exprimer chez chacun d’eux, les êtres humains sont capables de résoudre les problématiques du sous-développement.

Lorsque certains alter-mondialistes dénoncent l’économie de marché comme une machine à créer de la pauvreté, ils se trompent. Oui tout n’est pas parfait, telle n’est pas l’ambition du libéralisme, oui il reste encore des centaines de millions de personnes qui vivent dans des conditions de vie inhumaine.

Cependant à l’aune de ce que nous venons de voir, ne vaudrait-il pas mieux encourager l’économie de marché ? Les solutions collectivistes ont montré leur échec latent à sortir les gens de la misère en URSS, en Inde, en Chine, en Corée du Nord. Focalisons nous donc sur ce qui a fait ses preuves historiquement.

C’est donc sur cette note d’espoir que je vous souhaite un joyeux Noël et tous mes voeux de réussite et de bonheur pour l’année 2017 qui sera je l’espère marquée du signe de la liberté !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s