“Le marché est la solution à nos problèmes”

Ceux qui suivent ce blog depuis ses débuts doivent être surpris du titre choisi pour cet article. Dire que le marché n’est pas la solution aux problèmes rencontrés dans nos sociétés collectivistes peut apparaître comme un non-sens pour le libertarien que je suis. C’est oublier que le marché n’est pas la solution, en réalité seuls les individus peuvent résoudre nos problèmes.

Pour comprendre cette erreur commise par de nombreux libéraux, attardons nous sur l’idéologie socialiste. Celle-ci imagine un monde parfait dans lequel les hommes seraient tous heureux et égaux. Afin d’atteindre cet idéal il ne faut pas hésiter à avoir recours à la force pour imposer les décisions nécessaires.

Le socialisme a pour objectif de créer une société parfaite en suivant un ensemble de prescriptions prenant généralement la forme d’un petit livre rouge. Le socialisme ne peut jamais échouer car il correspond à une situation où tout le monde vit dans le bonheur et l’égalité. S’il n’atteint pas ses objectifs c’est parce que certains individus n’ont pas été suffisamment coopératifs, qu’ils n’ont pas suivi à la lettre le programme du parti.

C’est d’ailleurs l’argument utilisé par tous les communistes de la planète pour défendre leurs pires dictateurs. Le goulag, les exécutions sommaires, les privations de liberté, les famines ? “Ce n’était pas du vrai communisme”. Fin de l’histoire. Vous ne pourrez jamais juger un communiste car comme son projet mène par essence à la dictature et la pénurie, il n’atteindra donc jamais l’objectif de prospérité visé. Le communisme ne sera jamais un “vrai communisme” au sens de Mélenchon, Laurent et consors.

Nos communistes se dégagent donc de leurs responsabilités en affirmant qu’on ne peut juger le communisme mais ne se privent pas de juger ce qu’ils appellent “l’idéologie libérale” et “la dictature du marché”. Devant tant d’oxymores, nos journalistes devraient au minimum demander aux socialistes de tous bords d’expliquer leur raisonnement, au mieux leur rappeler à quel point ce qu’ils disent est faux. Voyons pourquoi.

Un socialiste juge le libéralisme à l’aide d’un miroir. Il prend toujours comme référentiel son socialisme et sa société “parfaite”. Malheureusement telle n’est pas l’ambition du libéralisme. Le libéralisme part du postulat qu’aucune société n’est et ne pourra jamais être parfaite parce que les individus ont des besoins différents à satisfaire liés au fait que chacun de nous est unique. D’un côté nous avons donc des besoins et des désirs qui ne s’éteindront a priori jamais et de l’autre des contraintes imposées par les lois de la nature et de la physique. Ces contraintes sont multiples : le temps, la mort, les ressources naturelles, la gravité etc. Dès lors, l’être humain fait en sorte de maximiser son bien être dans le cadre défini par ces lois.

Le libéralisme repose donc sur l’analyse du monde “réel” tel qu’il nous entoure.  Le socialisme n’atteindra jamais la perfection car elle supposerait de s’arracher à des règles naturelles et physiques élémentaires. Dès lors, le libéralisme essaie simplement de définir un cadre qui respecte ces règles et les droits naturels des individus pour que chaque être humain puisse maximiser son bien être. Il n’a jamais eu pour ambition de définir une société parfaite, loin de là. Il se fonde simplement sur des droits inhérents à chaque personne humaine : liberté individuelle, sûreté, droit de propriété, responsabilité.

En ce sens, le libéralisme n’est pas une idéologie : une idéologie constitue une interprétation de la réalité. L’idéologie marxiste voit ainsi la réalité comme une opposition entre les possédants et les exploités. L’idéologie scientiste prétend pouvoir expliquer tous les phénomènes de ce monde grâce à la science. Une idéologie est donc une façon de juger le réel or le libéralisme ne juge par le réel, il ne fait que le prendre en compte. Parler d’idéologie libérale n’a alors aucun sens.

Le libéralisme se caractérise aussi par le fait qu’il encourage le recours au marché. Pourquoi donc ? Le marché n’est qu’un moyen au service du bien-être de chacun. Il permet à chaque individu d’offrir sa capacité à satisfaire des besoins et à satisfaire les siens en retour, le tout en respectant la liberté de tous. Chaque individu a des capacités et des talents uniques qu’il peut mettre au service des autres pour résoudre leurs problèmes. Le marché est alors le moyen le plus efficace que nous ayons à disposition pour apparier les individus entre eux et satisfaire le plus grand nombre de besoins.

Le marché n’est pas la solution, les individus sont la solution. Par leur ingéniosité et leurs idées ils seront en mesure de résoudre de plus en plus de problèmes. Le marché parce qu’il permet de résoudre des besoins tout en respectant les droits de chacun est donc un outil de liberté. Parler de dictature du marché constitue en conséquence une imbécilité sans nom.

Nous avons été habitués à imaginer que le gouvernement devait faire quelque chose en permanence pour nous aider. A chaque crise, les gens attendent du gouvernement qu’il prenne une mesure pour corriger la situation. Ainsi, certains s’imagineront que lorsque le gouvernement libéralise un secteur, cela aura un effet bénéfique immédiat car l’Etat a mené une “réforme”. Donner plus de libertés augmente les chances que des individus arrivent à leurs fins et trouvent des solutions innovantes mais ce n’est en aucun cas une garantie de réussite.

Ainsi nous devons défendre le libéralisme non pas pour des raisons pragmatiques, “parce que ça marche”, mais parce qu’il est le seul à défendre les droits naturels de chaque individu. C’est en brisant le miroir socialiste et sa société parfaite que les libéraux arriveront à se montrer crédibles et mettre en valeur toute la beauté d’un libéralisme trop souvent caricaturé.

Advertisements

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s